• 29.06.2017
  • Space
  • Media release

Étape majeure pour l’industrie spatiale : la coiffe de charge utile réalisée par RUAG pour Ariane 6 fait ses grands débuts sur Ariane 5

Kourou, Guyane française, le 29 juin 2017 — Chapeautant la fusée Ariane 5 qui a décollé la nuit dernière du centre spatial guyanais de Kourou (vol VA 238), la nouvelle coiffe de charge utile a été construite suivant une technologie révolutionnaire. C’est également le premier produit réalisé par le nouveau centre de fabrication de composites dont dispose RUAG Space à Emmen, près de Lucerne (Suisse)....

Hier soir à 23.15 heures (CEST), le vol Ariane 5 VA238 a démarré sur la plateforme de lancement de Kourou (Guyane). Située au sommet de la fusée pour protéger le satellite, la coiffe de charge utile signée RUAG Space est la toute première à avoir été fabriquée « hors autoclave ». Cette technique conçue pour le futur lanceur européen Ariane 6 permettra à l’avenir de réduire les coûts de 40%.

La nouvelle installation et l’infrastructure requise étant opérationnelles, RUAG est dès à présent en mesure d’utiliser ce nouveau processus, ce qui a permis à la toute nouvelle coiffe de charge utile de décoller avec succès à bord du vol VA238 effectué hier soir. Parallèlement, Arianespace a commandé à RUAG 18 unités supplémentaires de cette coiffe de 17 mètres de long fabriquée hors autoclave pour Ariane 5. Airbus Safran Launchers est le maître d’œuvre et responsable de la conception de la fusée Ariane 6, un programme de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Un jalon industriel

« Il s’agit d’une étape importante pour l’industrie des lanceurs dans le cadre des efforts accomplis pour rendre l’accès à l’espace plus abordable », a déclaré Peter Guggenbach, CEO de RUAG Space. « Nous mettons tout en œuvre pour répondre aux besoins de nos clients et dans cette optique, nous avons investi dans de nouvelles infrastructures, accéléré le processus et réduit les coûts. Les plus hauts niveaux de performances restent garantis, comme nous avons pu le constater lors du tout dernier vol d’Ariane. »

« Au fil de notre partenariat qui remonte à plusieurs décennies, RUAG a démontré en permanence sa volonté de se réinventer et d’investir pour répondre aux exigences du marché » a déclaré Stéphane Israël, CEO d’Arianespace et directeur des programmes Lanceurs civils d’ArianeGroup. Nous sommes fiers que la première coiffe de charge utile fabriquée hors autoclave ait été lancée sur une fusée Ariane. Ce succès exceptionnel annonce les formidables gains de compétitivité dont bénéficiera notre prochain lanceur Ariane 6 grâce à l’ensemble des partenaires qui prennent part à ce programme. »

Ariane 6 : des coûts réduits de 40%

Pour mettre en œuvre le nouveau processus hors autoclave, RUAG a investi dans un hall de fabrication situé à Emmen (Suisse), où sont mises en œuvre les technologies les plus pointues. S’appuyant sur des machines réalisées sur mesure et des processus automatisés, le nouveau centre dédié aux matériaux composites a été inauguré en 2016.

Réalisée en fibres de carbone, la coiffe de charge utile se compose de deux demi-coques qui se séparent dans l’espace. Depuis peu, ces coques sont cuites dans un four industriel, et non plus dans un autoclave, un processus moins gourmand en énergie. De plus, grâce à ses dimensions, le four industriel peut cuire une demi-coque complète d’un seul tenant. Ce processus permet d’éviter l’intégration verticale des différents éléments constituant les coques — une opération à la fois fastidieuse et onéreuse —, mais également de diviser par deux les délais de production. RUAG peut ainsi augmenter son volume de production et accélérer la livraison de ses coiffes de charge utile.

Un contrat supplémentaire pour Ariane 5

Bien avant le lancement du vol VA238, Arianespace et RUAG Space avaient signé un contrat portant sur la livraison de 18 coiffes supplémentaires pour Ariane 5. Ces coiffes seront livrées par l’usine d’Emmen entre 2019 et 2022 au rythme de six exemplaires par an. RUAG assurera par ailleurs l’intégration des coiffes, ainsi que le support opérationnel sur le site de Kourou. Avec ce contrat, la transition vers le futur lanceur Ariane 6 peut se préparer en douceur.

Une autre grande première sur Vega

Avec ce nouveau processus, RUAG consolide sa position de leader mondial sur le marché des structures en fibres de carbone pour véhicules de lancement. À l’occasion d’une autre grande première industrielle, la prochaine coiffe de charge utile fabriquée hors autoclave accompagnera le vol Vega VV10 prévu le 1er août 2017. Outre l’usine de fabrication située à Emmen, RUAG exploitera prochainement le nouveau site de Decatur (Alabama) actuellement en phase de montée en puissance, pour fabriquer hors autoclave les coiffes de charge utile destinées aux lanceurs Atlas. Enfin, RUAG utilisera sa technologie hors autoclave sur le futur adaptateur inter-étages du système de lancement spatial (SLS) de la NASA.

Cette nouvelle coiffe de charge utile n’était pas le seul produit RUAG présent à bord du vol VA238 effectué la nuit dernière : en effet, RUAG a également fourni l’ordinateur de bord chargé de piloter la fusée de 750 tonnes jusqu’à son orbite, ainsi que l’adaptateur de charge utile qui relie les satellites au lanceur.