• 15.11.2019
  • Space, Air, Land, Group
  • Media release

La Confédération et RUAG célèbrent le coup d’envoi des nouvelles sociétés en participation RUAG

Vingt ans après la fondation de RUAG, le groupe technologique sera scindé selon la volonté manifestée par le Conseil fédéral au travers de sa décision; les parties actives pour l’Armée suisse seront séparées des autres domaines d’activité tournés vers l’international. ...

Lors de la célébration de fondation d’aujourd’hui, la création de ces nouvelles entreprises a été affirmée solennellement en présence du Président de la Confédération, de la Cheffe du DDPS ainsi que des membres du Conseil d’administration et de la direction. Les sous-holdings seront opérationnelles au 1er janvier 2020.

La dissociation du groupe suisse technologique et d’armement RUAG est un événement marquant. Sous l’égide de la nouvelle société en participation BGRB Holding SA, deux nouvelles sous-holdings, à savoir MRO Suisse (RUAG MRO Holding SA) et RUAG International (RUAG Holding SA), verront le jour le 1er janvier 2020. Aujourd’hui, l’acte de fondation solennel s’est déroulé au Bernerhof à Berne en présence d’Ueli Mauer, Président de la Confédération et Chef du département des finances, et de la Conseillère fédérale et cheffe du DDPS Viola Amherd.

Ueli Maurer, Président de la Confédération, a relevé aujourd’hui lors de la célébration de fondation: «RUAG possède des qualités et une capacité d’innovation et constitue une histoire à succès pour la place industrielle suisse.»

La Conseillère fédérale Viola Amherd estime que la dissociation de RUAG constitue un nouveau départ avec de nouvelles opportunités: «Il s’agit maintenant de saisir ces opportunités par la collaboration et d’axer les travaux sur un objectif commun: la capacité d’intervention de l’Armée suisse.»

Monica Duca Widmer, présidente du Conseil d’administration de BGRB Holding SA déclare: «Le voyage se poursuivra et, après la dissociation, les attentes ne porteront pas uniquement sur la continuité. Ce sera le démarrage de deux nouvelles entreprises: RUAG International, la partie armement séparée de RUAG, devra se préparer à entrer en Bourse en tant que groupe technologique, et MRO Suisse, qui devra définir son nouveau rôle vis-à-vis de l’armée. Ce sera également une nouvelle gouvernance, avec les objectifs stratégiques du Conseil fédéral, les indicateurs et les valeurs de mesures, dont la mise en œuvre incombera à la nouvelle société de participation BGRB.»

La célébration de fondation d’aujourd’hui souligne cette étape importante et marque le coup d’envoi des travaux pour les futurs défis à relever. En tant que partenaire technologique orienté vers l’avenir de l’Armée suisse, MRO Suisse met l’accent sur la gestion du cycle de vie ainsi que sur l’exploitation et la disponibilité des systèmes militaires. Toutes les activités commerciales s’orientent fortement vers les acquisitions de l’Armée suisse. RUAG International, en revanche, s’orientera à l’avenir vers le secteur Aerospace, sur la base des divisions actuelles Space et Aerostructures.

MRO Suisse demeure entièrement la propriété de la Confédération; RUAG International le reste également à moyen terme et devra être privatisé par la suite en tant que groupe Aerospace. Les domaines d’activité, qui ne restent pas dans le groupe Aerospace (Ammotec, MRO International et Cyber Security), continueront de travailler avec la structure hiérarchique existante jusqu’à l’achèvement de leur vente. La nomination de tous les membres des trois Conseils d’administration a déjà été communiquée le 23 octobre 2019 par le Conseil fédéral.