• 17.03.2016
  • Space, Air, Land, Group
  • Media release

RUAG augmente son bénéfice malgré une année difficile

En 2015, malgré des obstacles exceptionnels tels que la revalorisation du franc suisse et une interdiction sur les exportations, RUAG a enregistré, avec CHF 137 mio., un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) nettement supérieur à celui de l’exercice précédent (CHF 113 mio.)....

Les cinq divisions de RUAG ont toutes été rentables et ont contribué au résultat positif du groupe. Le chiffre d’affaires du groupe technologique international accuse un léger recul, à CHF 1744 mio. (2014: CHF 1781 mio.), en raison de la vigueur du franc suisse. En monnaies locales, la croissance ressort à 2.5 %. La part des activités civiles dans le chiffre d’affaires net était de 55 %, et la part du chiffre d’affaires réalisée à l’étranger a atteint 62 %.

En 2015, RUAG est parvenu à compenser en grande partie les conséquences de la revalorisation du franc suisse et du moratoire sur les exportations d’armes vers la plupart des pays du Proche-Orient. Avec CHF 117 mio., RUAG a réalisé le bénéfice net le plus élevé de son histoire. Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a nettement augmenté, passant de CHF 113 mio. à CHF 137 mio., et ce bien que le chiffre d’affaires net ait reculé à CHF 1744 mio. (CHF 1781 mio.). Ce repli de CHF 37 mio. est principalement dû aux effets de change liés aux activités à l’étranger, sans lesquels le chiffre d’affaires aurait augmenté par rapport à l’exercice précédent. En monnaies locales, la croissance ressort à 2.5 %.

Depuis l’exercice 2015, les comptes consolidés de RUAG sont établis conformément aux normes comptables Swiss GAAP RPC (auparavant IFRS). Les chiffres de l’année précédente ont été retraités en conséquence. Selon les normes IFRS, le bénéfice net 2014 était de CHF 102 mio., alors qu’il est désormais de CHF 84 mio. selon les Swiss GAAP RPC.

Urs Breitmeier, CEO du groupe RUAG, s’est exprimé comme suit sur ce bon résultat lors de la conférence de presse pour la présentation du bilan: «RUAG a réagi aux événements exceptionnels en initiant rapidement des mesures: nous avons accédé à de nouveaux marchés, optimisé les achats et examiné les coûts à tous les niveaux. Nous avons également lancé au niveau du groupe des programmes destinés à augmenter la productivité.» En 2014 déjà, RUAG avait lancé un programme d’optimisation à l’échelle du groupe, qui a été intensifié après la revalorisation du franc en janvier 2015.

Et Urs Breitmeier d’ajouter: «Autre point important: un millier de collaborateurs travaillant dans les secteurs orientés sur l’exportation ont fourni du travail supplémentaire non rémunéré en Suisse. N’oublions pas que les exportations des produits et prestations de RUAG depuis la Suisse dépassent CHF 400 mio. Nous sommes donc très reconnaissants de cet engagement supplémentaire. Et à ce titre, RUAG a versé une prime à tous les collaborateurs en fin d’année 2015.»

La part des activités militaires a légèrement augmenté, passant de 43 % à 45 % du chiffre d’affaires net. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) est toujours le principal client individuel de RUAG; sa part dans le chiffre d’affaires a augmenté en 2015 pour s’établir à 32 % (30 %). Ces variations par rapport à l’exercice précédent sont principalement dues à la vigueur du franc suisse.

Le cash-flow provenant de l’exploitation s’est élevé à CHF 145 mio. en 2015 (CHF 135 mio.). Le cash-flow disponible a apporté la preuve de sa robustesse, en progressant à CHF 64 mio. (CHF 57 mio.). Tant les entrées de commandes, à CHF 1828 mio. (CHF 1785 mio.) que le carnet de commandes, s’établissant à CHF 1378 mio. (CHF 1370 mio.), affichent une hausse par rapport à l’exercice précédent, ce qui permet d’aborder l’exercice 2016 avec confiance.

Les dépenses totales en recherche et développement ont augmenté pour s’établir à CHF 146 mio. (CHF 140 mio.). Cela correspond à l’objectif de 8 % environ du chiffre d’affaires du groupe. Sur l’ensemble du groupe, l’effectif a légèrement augmenté, avec 8163 collaborateurs (8114) au 31 décembre 2015.

Le cash-flow provenant de l’exploitation s’est élevé à CHF 145 mio. en 2015 (CHF 135 mio.). Le cash-flow disponible a apporté la preuve de sa robustesse, en progressant à CHF 64 mio. (CHF 57 mio.). Tant les entrées de commandes, à CHF 1828 mio. (CHF 1785 mio.) que le carnet de commandes, s’établissant à CHF 1378 mio. (CHF 1370 mio.), affichent une hausse par rapport à l’exercice précédent, ce qui permet d’aborder l’exercice 2016 avec confiance.

Faits marquants de 2015

  • 7 janvier: RUAG acquiert la société Glaser Handels-AG de Winterthour, principal grossiste d’armes de chasse et de sport, de munitions et d’accessoires sur le marché suisse.
  • 24 février: la filiale australienne de RUAG, «Rosebank Engineering Australia», spécialisée dans l’entretien d’avions, exerce désormais ses activités sous la raison sociale «RUAG Australia Pty Ltd».
  • 12 mars: le système de mortier de 120 mm RUAG COBRA est lancé avec succès. Le DDPS a commandé un premier prototype.
  • 17 avril: RUAG est l’une des sept entreprises préférées des futurs ingénieurs helvétiques. Par rapport à l’an passé, RUAG gagne donc deux places au classement.
  • 19 juin: jalon pour RUAG: pour la 250e fois, une fusée est lancée avec une coiffe de charge utile suisse de RUAG.
  • 3 août: le constructeur de lanceurs américain United Launch Alliance (ULA) et RUAG concluent un partenariat stratégique. Dans le cadre de ce dernier, RUAG créera une unité de production sur le site d’ULA à Decatur, en Alabama.
  • 16 octobre: en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Amman, RUAG organise pour la troisième fois une conférence sur la formation professionnelle destinée aux décideurs politiques et économiques.
  • 26 novembre: RUAG obtient un gros mandat du groupe technologique suédois SAAB, pour une valeur de plus de CHF