• 23.03.2017
  • Space, Air, Land, Group
  • Media release

RUAG convainc à nouveau grâce à une croissance rentable

En 2016, le groupe technologique international RUAG a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 1858 mio. (contre CHF 1744 mio. l’année précédente), le plus élevé de son histoire. ...

Le groupe a également atteint d’autres records au niveau du résultat avant intérêts et impôts (EBIT), à CHF 151 mio. (CHF 137 mio.), et des entrées de commandes, à CHF 2036 mio. (CHF 1828 mio.). La part de l’activité civile a augmenté par rapport à l’activité militaire pour atteindre 57%, tandis que la part du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger a enregistré une légère hausse à 63%.

Les cinq divisions ont toutes été rentables et ont contribué au résultat positif du groupe. Fort d’une croissance significative de l’EBIT (+10,4%) et du chiffre d’affaires (+6,5%), RUAG affiche une croissance rentable. Les entrées de commandes record à CHF 2036 mio. (+11,4%) sont nettement supérieures au chiffre d’affaires, ce qui témoigne du caractère non isolé du résultat annuel, qui constitue plutôt une base solide pour la poursuite du développement de l’entreprise.

Avec 57% (55%) du chiffre d’affaires net, les activités civiles ont progressé au cours de l’exercice sous revue. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) est toujours le principal client individuel de RUAG; sa part dans le chiffre d’affaires a légèrement baissé en 2016 pour s’établir à 31% (32%). La part du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger s’est accrue pour atteindre 63% (62%), l’Europe notamment représentant 46% (44%) contre 4% (3%) pour la région Asie/Pacifique.

Urs Breitmeier, CEO du groupe RUAG, s’est exprimé comme suit lors de la conférence de presse pour la présentation du bilan: «Sur le plan économique, 2016 a été une excellente année pour RUAG. La mise en œuvre de la stratégie de croissance rentable repose essentiellement sur les activités civiles.»

Trois vecteurs de croissance

Pour soutenir la croissance future, la stratégie de RUAG se fonde essentiellement sur le renforcement du secteur spatial, de la production de composants de structures d'avions et de la cybersécurité. Dans ces trois domaines, d’importants jalons ont pu être posés pour l’avenir:

  • Une unité de production de RUAG est construite à Cape Canaveral (Floride): jusqu’à 900 structures y seront produites en série pour OneWeb, le plus grand projet de satellites au monde.
  • RUAG et Airbus ont signé un contrat à long terme portant sur la production de grands composants pour la famille Airbus A320 et l’Airbus A330, dont la livraison s’étendra sur une période d’au moins cinq ans.
  • Avec la Business Unit Cybersécurité autonome mise en place début 2017, RUAG s’adresse non seulement aux armées, mais aussi aux autorités, aux exploitants d’infrastructures sensibles et à quelques secteurs industriels. L’achat de l’entreprise britannique Clearswift renforce résolument l’activité.

RUAG a enregistré une forte hausse des dépenses totales de recherche et de développement: elles ont augmenté de 16,6%, à CHF 171 mio. (CHF 146 mio.) représentant 9,2% (8,4%) du chiffre d’affaires du groupe. L’effectif du groupe s’est enrichi de 571 personnes pour s’établir à 8734 collaborateurs au 31 décembre 2016. Quelque 110 postes supplémentaires ont ainsi pu être créés en Suisse.

En 2016, le cash-flow provenant de l’exploitation a légèrement reculé, à CHF 135 mio. (CHF 145 mio.), le cash-flow disponible affichant un repli à CHF 56 mio. (CHF 64 mio.). La légère régression du bénéfice net à CHF 116 mio. (CHF 117 mio.) s’explique par une quote-part d’impôt plus élevée, par les résultats en baisse des sociétés associées et par le résultat financier inférieur à celui de l’exercice précédent.

Le conseil d’administration propose un dividende inchangé, à CHF 47 mio. (CHF 47 mio.), soit un peu plus de 40% du bénéfice net consolidé.

Premier rapport de gestion numérique

Pour l’exercice 2016, RUAG publie pour la première fois un rapport de gestion numérique en allemand, en anglais et en français. Cette nouveauté reflète l’évolution du groupe, caractérisée par la numérisation accrue dans tous les domaines. Des rapports de gestion sont encore imprimés en allemand, en anglais et en français, en tirage réduit et avec des contenus abrégés.

Annual report 2016

Faits marquants de 2016

Janvier: RUAG visé par une cyberattaque

Le Service de renseignement de la Confédération (Suisse) a signalé à RUAG une cyberattaque hautement professionnelle dirigée contre différents ordinateurs et comptes. L’attaque n’a touché aucune donnée classée secrète. RUAG adopte des mesures techniques et organisationnelles pour limiter les dommages et se préparer pour l’avenir.

Février: Appel doffres public remporté en Suisse

L’armée suisse possède cinq centres de formation au combat. Dans le cadre d’un appel d’offres public, RUAG Defence se voit confier l’exploitation, sur les cinq prochaines années, des installations équipées des systèmes de simulation les plus avancés.

Mars: Nouveau centre de traitement des surfaces à Emmen

À Emmen, RUAG Aerostructures ouvre un centre de traitement des surfaces à la pointe de la technologie. L’installation dont la mise en service est prévue en 2017 est l’une des plus grandes d’Europe. RUAG y investit quelque CHF 23 mio.

Avril: Partenariat renforcé avec United Launch Alliance

RUAG Space fabriquera des structures en fibre de carbone pour le nouveau lanceur Vulcan de l’américain United Launch Alliance. Le contrat renforce aussi les relations d’approvisionnement pour les coiffes de charge utile destinées aux lanceurs Atlas V.

Mai: Site allemand de RUAG Space

Avec le rachat complet de HTS par RUAG Space, les cinq divisions de RUAG ont désormais toutes leur propre site de production et de développement en Allemagne. L’entreprise technologique dresdoise étendra ses activités au cours des prochaines années.

Juin: Développement de la prochaine génération dAriane

Avec le lanceur polyvalent Ariane 6, l’Europe veut asseoir sa position de leader dans le domaine spatial civil. RUAG Space développe la coiffe de charge utile d’une hauteur de 20 mètres et livrera le modèle pour le premier vol prévu en 2020.

Juillet: RUAG Space cède lunité Opto-Electronics

Au sens de la stratégie du groupe, RUAG Space se concentre davantage sur le cœur de métier: structures et mécanismes, et produits électroniques et à haute fréquence numériques. L’unité Opto-Electronics & Instruments est vendue à Thales Alenia Space.

Juillet: Accord de coopération à long terme avec Airbus

RUAG Aerostructures a déjà livré des sections de fuselage pour plus de 7000 avions de la famille A320, fleuron d’Airbus. Un nouvel accord de coopération d’au moins cinq ans renforce le partenariat et prouve l’excellence de fabrication de la division.

Septembre: Rapide essor des activités de cybersécurité

En cybersécurité, RUAG Defence veut s’imposer comme le principal partenaire des armées, autorités et entreprises européennes. Une Business Unit autonome est donc créée et plusieurs dizaines de millions de francs seront investis dans les années à venir.

Octobre: Conformité et gestion des risques renforcées

Le conseil d’administration de RUAG a lancé un vaste projet pour développer de façon intégrée et renforcer encore la conformité et la gestion des risques du groupe. Il est donc capital que le comportement de RUAG soit irréprochable juridiquement et éthiquement.

Octobre: La technologie de RUAG atteint la planète rouge

Première depuis les années 70: la mission ExoMars reprend l’exploration de près de Mars. RUAG Space a livré le mécanisme de séparation du module d’atterrissage, l’isolation thermique, l’ordinateur de commande et les bagues collectrices du Trace Gas Orbiter.

Novembre: Région Pacifique: MRO pour les composants de F-35

Au titre du programme Joint strike fighter, l’Australie a été retenue pour plusieurs catégories de composants du F-35 pour toute la région Asie/Pacifique. RUAG Australia peut ainsi prendre la responsabilité de MRO pour quatre groupes de technologies.

Novembre: 900 structures de satellites pour OneWeb

Avec 648 satellites, OneWeb veut que le monde entier accède à l’Internet à haut débit. Dans ce but, RUAG Space livre notamment 900 structures de satellites qui supportent les autres modules. Jusqu’ici, c’est la plus grande production en série dans le domaine de la construction de satellites. Dans le cadre du même projet, RUAG a déjà décroché un contrat avec Arianespace pour le développement et la fabrication de dispenseurs qui permettent d’envoyer dans l’espace jusqu’à 36 satellites en un seul lancement.

Décembre: Nouveau site de production en Hongrie

Face à la demande croissante de composantes de structures d’avions pour l’Airbus A320 notamment, RUAG a ouvert un nouveau site à Eger, en Hongrie. En décembre, après avoir été audité par Airbus, RUAG a pu intégrer au processus de production les premiers modules produits en Hongrie.

Décembre: Accord de rachat dune société de cybersécurité britannique

L’offre de la société de cybersécurité Clearswift apporte des technologies complémentaires au portefeuille de produits et de services de la nouvelle Business Unit Cybersécurité de RUAG. De nouveaux canaux de vente s’ouvrent et la compétence en R&D s’étend.

Overview of key figures

in CHF million 2016 2015 Change in %
Net sales 1858 1774 6.5 %
Operating income 1882 1758 7.1 %
Earnings before interest, taxes, depreciation and amortization (EBITDA) 232 217 6.9 %
Earnings before interest and taxes (EBIT) 151 137 10.4 %
Net profit 116 117 –0.6 %
Cash flow from operating activities 135 145 –6.8 %
Free cash flow 56 64 –12.1 %
Net financial position 237 231 2.7 %
Order inflow 2036 1828 11.4 %
Order backlog 1556 1378 13.0 %
Research and development expenses 171 146 16.6 %
Employees as at 31 December incl. apprentices 8734 8136 7.0 %