• 05.04.2019
  • Space, Air, Land, Group
  • Media release

RUAG se distancie des propos d’un de ses collaborateurs à l’occasion du LAAD 2019

RUAG se distancie clairement des propos tenus au Brésil par un manager de RUAG Ammotec à l’occasion du LAAD 2019, l’un des plus grands salons de la défense et de la sécurité en Amérique latine. Ils ne reflètent en rien la position de l’entreprise. RUAG ne prend pas position sur les processus ou changements de nature politique. Le collaborateur concerné s’occupera désormais principalement de l’Europe. RUAG lui a retiré la responsabilité de l’activité d’Amérique latine....

À l’occasion du salon LAAD se déroulant actuellement à Rio de Janeiro, un manager de RUAG Ammotec se trouvant sur place a exprimé l’espoir que, dans le prolongement des évolutions du cadre légal, RUAG Ammotec pourrait à l’avenir renforcer ses activités commerciales au Brésil et en Amérique latine. Il a été cité dans différents médias que RUAG Ammotec nourrissait de «grands espoirs avec le nouveau gouvernement».

RUAG Ammotec produit des munitions tant pour les autorités (la police et l’armée) que pour le segment Chasse et Sport. La participation aux salons correspondants est depuis des années un élément au cœur de son activité commerciale. Ces salons spécialisés sont mis à profit d’une part pour entretenir les réseaux et d’autre part pour faire la promotion des produits.

RUAG se distancie clairement des déclarations personnelles faites par ce collaborateur commercial. Elles ne reflètent en rien la position du management de RUAG. Ces déclarations n’ont fait l’objet d’aucune concertation et ne sont pas approuvées. RUAG ne prend pas position sur les processus ou changements de nature politique.

Le collaborateur concerné est retiré sans délai de l’effectif déployé au LAAD et rappelé en Suisse. Il s’occupera désormais principalement de l’Europe. RUAG lui a retiré la responsabilité de l’activité d’Amérique latine.

Les déclarations en question n’ont aucun rapport avec le projet de production de munitions définitivement stoppé au Brésil. Suite à une recommandation du Conseil fédéral datant de l’automne 2018, RUAG a entièrement stoppé ses activités visant à la construction d’une fabrique de munitions.

Les déclarations de ce cadre n’ont pas non plus de rapport avec la vente annoncée de RUAG Ammotec. La dissociation doit d’abord être achevée avant que le processus de vente ne puisse être engagé. RUAG a conscience que le choix de potentiels repreneurs est un sujet devant être traité avec la plus grande prudence. RUAG consultera par ailleurs son propriétaire lorsqu’il s’agira de désigner un éventuel nouveau propriétaire.

En matière d’exportations aussi bien depuis la Suisse que de l’étranger, RUAG respecte strictement la législation suisse sur le matériel de guerre ainsi que toutes les réglementations nationales et internationales applicables. Ceci a été récemment contrôlé par le Contrôle fédéral des finances qui a attesté un bon résultat pour Ammotec.

RUAG Ammotec a indiqué un chiffre d’affaire total de moins de 100'000 francs au Brésil au cours des trois dernières années.