• 12.10.2020
  • Space, Air, Land, Group
  • Media release

RUAG International réagit aux conséquences du Covid-19

Les répercussions de la pandémie du coronavirus obligent RUAG International à accélérer et à élargir la transformation entamée après la dissociation afin d'assurer la viabilité future de l'entreprise. Une politique d'austérité rigoureuse et une réduction des effectifs, en particulier dans les fonctions de support, sont inévitables....

Une baisse de plus de 30 % des ventes dans le secteur des structures aéronautiques et une forte diminution des bénéfices avant intérêts et impôts (EBIT) - voilà le bilan de RUAG International après sept mois de pandémie du coronavirus. En particulier les secteurs des structures aéronautiques (Aerostructures) ainsi que la maintenance, le service Réparations & Exploitation des avions d'affaires (MRO International) en subissent fortement les effets. Aerostructures perd environ trois millions de francs suisses par mois. Une lueur d'espoir est l'augmentation de 5 % des entrées de commandes par rapport à l'année dernière, et même une augmentation de 10 % si l'on tient compte des désinvestissements en 2019.

Transformation profonde

À court terme, RUAG International a pu amortir les effets de la crise en recourant à des mesures temporaires telles que le chômage partiel pour 1700 employés en Europe, la réduction des heures supplémentaires et des congés, le gel des embauches et une politique d'austérité rigoureuse. Urs Kiener, CEO par intérim, déclare: «Le niveau d'avant la crise dans le secteur de l'aviation ne sera probablement pas retrouvé avant 2024/25 au plus tôt. Au vu de ce sombre pronostic, nous devons maintenant amorcer une transformation profonde afin d'assurer durablement notre viabilité future.»

La crise du coronavirus a frappé RUAG International au milieu d'une période de profonds changements consécutifs à la dissociation. Compte tenu de l'impact financier massif, RUAG International a maintenant réduit les projets à forte intensité de ressources tels que le rebranding, la standardisation des processus globaux et les grands projets informatiques. Des initiatives majeures dans les segments Business qui d'une part, visent à promouvoir la croissance et d'autre part, à protéger les liquidités, sont menées de manière centralisée dans le cadre d'un programme de transformation global. RUAG International poursuit son programme de désinvestissement des secteurs commerciaux MRO International et Ammotec.

Organisation de support plus légère

La transformation se concentre également sur les fonctions globales de support avec leurs 450 postes à temps plein dans les domaines de l'informatique, des finances, des ressources humaines, du juridique, de la Compliance & Governance et des achats. En raison des dépenses supplémentaires élevées pour la dissociation, il a été décidé dès la mi-2019 d'adapter les fonctions de support à la nouvelle taille de RUAG International et de poursuivre les grands projets d'harmonisation et de standardisation tels que l'outsourcing de l'informatique. En raison de la forte pression des coûts causée par la crise du coronavirus, les économies prévues doivent être étendues et accélérées. RUAG International initie donc un processus de consultation ouvert avec les représentants des employés afin de trouver ensemble des solutions. RUAG prévoit une réduction touchant jusqu'à 150 postes dans les fonctions de support d'ici fin 2021. RUAG International s'efforce de trouver des solutions équitables et socialement acceptables pour tous les collaborateurs et utilisera les mesures mises à disposition dans les différents pays. En Suisse, le pays le plus sévèrement touché, un plan social est prévu.

L'aviation ne retrouvera son niveau d'avant la crise qu'en 2025

RUAG International reste prudente pour ce qui est de l'avenir. À l'heure actuelle, l'entreprise part du principe qu'il faudra plusieurs années avant que les segments liés à l'aviation retrouvent un niveau d'utilisation des capacités similaire à celui d'avant la crise. RUAG International s'attend donc à ce que l'effectif de son personnel à la fin de l'année 2021 soit inférieur à celui de l'année précédente. Avec une planification sur le long terme, RUAG International entend compenser autant que possible cette réduction par des fluctuations naturelles, des départs à la retraite et une gestion active des postes vacants, afin de maintenir le nombre d'emplois à supprimer aussi faible que possible.