• 11.10.2018
  • Space, Air, RUAG Australia, Helicopter, Mecanex, Propeller Aircraft, Self Protection, Engineering, Aerodynamics, Land, Group
  • Media release

Décisions en matière d’organisation et de personnel dans le sillage du projet de dissociation

...

Le conseil d’administration de RUAG a pris les premières décisions concernant la dissociation de l’entreprise, sur mandat du Conseil fédéral. En conséquence, les deux divisions RUAG Aviation et RUAG Defence seront intégrées, en fonction de leur domaine d’activité respectif, dans les deux nouvelles entités d’entreprise dont les intitulés de travail sont «MRO Suisse» et «MRO International». Le conseil d’administration a nommé l’actuel CEO de la division Défense, Andreas Berger, au poste de CEO de «MRO Suisse», avec effet au 1er janvier 2019. Il rendra compte à Urs Breitmeier, CEO de RUAG, jusqu’à l’achèvement du projet. Dans le même temps, le conseil d’administration confie la direction de «MRO International» à Felix Ammann, actuellement Vice President Supply Chain chez RUAG Aviation. L’unité Military Aviation sera intégrée dans «MRO Suisse» et dirigée par Philipp Berner, actuellement à la tête de la division Aviation.

«Avec ces nominations, nous avons constitué un management stable aussi bien pour «MRO Suisse» que pour «MRO International», et je m’en réjouis.» déclare Urs Breitmeier, CEO de RUAG. «Il s’agit d’une solution qui garantit également la continuité pour les collaborateurs et pour les clients, ce qui est particulièrement important en période de changement. Je remercie Andreas Berger, Philipp Berner et Felix Ammann pour leurs prestations et suis ravi qu’ils continuent à oeuvrer pour un avenir radieux de RUAG».

L’appellation «MRO» (Maintenance, Réparation et Exploitation) désigne l’entretien, la réparation et la révision des systèmes et équipements. A l’avenir, «MRO Suisse» sera principalement en affaires avec le DDPS et fournira des services au profit de l’armée suisse. L’orientation et les activités futures de «MRO International», en revanche, feront l’objet d’une analyse et d’un examen approfondis dans le cadre d’une prochaine étape.

Les décisions qui viennent d’être prises s’inscrivent dans le droit fil de celles que le Conseil fédéral a arrêtées en mars et juin derniers, et sont en accord avec le comité de pilotage pour la dissociation. En mars 2018, le Conseil fédéral avait chargé le conseil d’administration de RUAG de scinder l’actuel groupe RUAG en deux nouvelles sociétés, indépendantes l’une de l’autre: l’une se consacrant aux affaires avec le DDPS (intitulé de travail «MRO Suisse») et l’autre reprenant le reste du groupe actuel (intitulé de travail «RUAG International»). Une réorganisation d’ampleur similaire ne sera toutefois pas nécessaire au 1er janvier 2019 pour «RUAG International».